La Chevêchette d'Europe

La Chevêchette d'Europe La Chevêchette d'Europe

Répartition - Habitat

La Chevêchette d'Europe

Tout comme la Tengmalm, cette petite chouette connaît une répartition boréo-alpine : taïga de la zone boréale et montagnes d’Europe centrale. En France elle niche dans les Alpes, le Jura et les Vosges généralement au dessus de 1000 m d’altitude, mais en 2002 elle a été découverte à basse altitude, 250 m dans les Vosges du Nord, en région de Bitche (Muller 2003). Un peu plus tard, en 2004, elle a été « re-découverte » dans les Hautes Vosges (M. Munier, V. Drillon ) où aucune donnée n’était connue depuis environ 20 ans. Des contacts depuis 2005 confirment ce retour. C’est une espèce manifestement rare, mais aussi très discrète et fort peu connue avec une répartition et des effectifs fluctuants en fonction sans doute de la disponibilité en proies : micro-mammifères et passereaux.


Il est difficile de savoir si ces nouvelles observations reflètent une pression de recherches plus forte que dans le passé ou si les oiseaux notés récemment proviennent de lâchers effectués en Forêt Noire à partir d’oiseaux élevés en captivité. L’espèce est en principe sédentaire, mais des déplacements occasionnels sur d’assez longues distances paraissent possibles. C’est même la règle certaines années de disettes dans les populations scandinaves.


L’habitat de la Chevêchette est formé de vieilles forêts de conifères, où l’épicéa domine souvent. Ces peuplements favorables sont mêlés de feuillus et entrecoupés de clairières. La station vosgienne à basse altitude citée plus haut se trouvait dans une chênaie âgée de 120 à 150 ans avec un sous étage d’épicéas. La surface terrière était de 26 m2 à l’hectare : 79% de chênes, 17% d’épicéas et 4% de hêtres.
Le nid de cette chouette est situé dans la cavité d’un arbre, souvent dans un ancien nid de Pic épeiche.


Peu de menaces ont été identifiées, mais en Forêt Noire (Allemagne) d’importantes coupes forestières auraient localement altéré l’habitat de ce petit rapace et favorisé l’implantation de la Chouette hulotte, prédatrice de la Chevêchette (Duquet 1999 in Oiseaux menacés et a surveiller en France).
 

® Groupe Tetras Vosges - Mentions légales - Webmaster - Crédits - Conception 2exVia avec MasterEdit®