La Gélinotte des bois (Bonasa bonasia)

La Gélinotte des bois La Gélinotte des bois

Répartition - Habitat

La Gélinotte des bois (Bonasa bonasia)

Elle occupe de façon assez régulière l'ensemble des Hautes-Vosges.

Elle se rencontre beaucoup plus rarement à basse altitude, dans certaines forêts de piémont et de plaine.

Elle recherche en priorité les forêts mélangées de conifères et de feuillus, riches en buissons et en sous-bois arbustifs (noisetiers, saules, sorbiers,...).


Contexte historique


Statut de conservation

Listes rouges :

  • en France (1999) : en déclin
  • en Suisse (2001) : vulnérable
  • en Allemagne (2003) : fortement menacée

En 1920/1930, Heim de Balzac la signalait dans de nombreuses forêts de plaine de Lorraine.

En 1964 (enquête Couturier), son aire de répartition s'étend sur une grande partie de la Lorraine (surtout Vosges et Meuse) et de l'Alsace (partie montagne et Jura Alsacien).

Plus récemment, en 1981, une enquête de l'Office National de la Chasse réalisée dans le nord-est de la France met en évidence une très nette régression de l'aire de répartition, se concentrant sur le massif vosgien, et ne descendant plus en plaine côté alsacien.

Il s'agit d'une espèce mal connue, dont les effectifs et la répartition sont actuellement impossibles à donner avec précision.

Dans le nord-est de la France, elle ne figure pas sur les listes départementales des espèces chassables et au niveau national elle ne figure pas sur la liste des espèces protégées.

La Gélinotte des Bois connait une régression marquée, surtout visible à basse altitude.

Dans le massif vosgien, la diminution de son aire de répartition est probable aussi, quoique difficile à quantifier, tendant à se réduire vers le sud.


Conclusion

La Gélinotte se maintient sur une aire de répartition beaucoup plus étendue que celle du Grand Tétras, en particulier dans les zones de basse altitude.

Les effectifs actuels et la répartition exacte sont mal connus.

En plaine, l'abandon de l'exploitation forestière en taillis sous-futaie remplacée par un traitement en futaie régulière est en partie responsable de la régression des effectifs.

Une gestion sylvicole adaptée reste encore à définir : maintien des bois blancs et des fruitiers lors des dépressages...



® Groupe Tetras Vosges - Mentions légales - Webmaster - Crédits - Conception 2exVia avec MasterEdit®